SEPTEMBRE 2019

SEPTEMBRE 2019

Dimanche 1er  : Le Frère Stephan a donné un coup de main à un retraitant sur le départ qui éprouvait des difficultés de pneus.

Lundi 2 : Le traducteur de cette chronique annonce sa visite prochaine ; ce sera plaisant de le revoir.  Le Frère Stephan a réparé ce matin l’appareil de conservation des aliments dans le réfectoire, de sorte que la nourriture pourra être conservée au chaud.  Steve a aussi procédé au démantèlement des radiateurs de chauffage inutilisés, ce qui exige le découpage du métal.

Mardi 3 : Le Frère Glic a renouvelé sa campagne contre les activités des castors au lac du Frère Urbain, situé à une demi-heure de marche environ à l’est du monastère.  La route qui contourne le lac possède un tunnel de drainage sous elle à un point donné, et les castors aiment le bloquer ce qui risque d’emporter le chemin.  Nettoyer cette section implique une immersion dans l’eau.  Au chapitre, ce matin, Dom Innocent glossa sur le succès relatif  des nouvelles affiches de stationnement devant le monastère.  Les manœuvres de stationnement, parfois audacieuses, ont une longue tradition en Acadie.

Mercredi 4 : Avec la pelouse en avant qui ressemble de plus en plus à un désert cette année, les bacs de fleurs ont été une excellente addition.  Les castors sont difficiles à dompter, aussi plusieurs retours au lac ont été nécessaires.  Le Père Bede, qui visité la hutte des castors, semble en connaître long sur leurs allées et venues : sans doute le résultat d’une information acquise à la source si j’ose dire.

Jeudi 5 : À l’aide d’un tracteur, le Frère Stephan a transporté ce matin des sections de vieux radiateurs à l’extérieur de l’escalier nord qui mène au sous-sol.  Ce matin aussi j’ai constaté que les fidèles qui viennent à la messe avaient stationné en fonction des indications, uniquement sur un côté de l’allée de sorte que la voie est bien dégagée.  Il n’est plus question de resserrements désagréables.

 

 

 

 

 

Vendredi 6 : Le Frère Léo s’est joint aujourd’hui à la communauté pour les repas. 

 

 

 

Samedi 7 : Après le déjeuner du midi, Dom Innocent annonce qu’une équipe de télévision sera ici lundi pour tourner des séquences pré montées, y compris semble-t-il les prières en communauté.  J’ai accompagné un vieil ami de la communauté au cimetière aujourd’hui pour qu’il puisse rendre ses respects à d

e vieux amis.  Des noms, des souvenirs.  Si

lence.  Une vraie grande place, mais qui prend si peu d’espace sur terre.

Dimanche 8 : La queue de l’ouragan Dorian nous a mieux traités que d’autres régions des Maritimes.  Alors que vents et pluie prévalaient hier soir, l’aigle restait immobile sur sa perche de l’autre côté du lac, face au vent.  La pluie et le vent ont rafraîchi l’atmosphère jusqu’au point zéro subitement, et cet après-midi des personnes sont venues vérifier allègrement le débit d’eau surgissant dans le déversoir de la grotte, au soleil !