Notre Histoire

Chronologie

attendant la résurrection
attendant la résurrection

Un jour dans ta maison en vaut pour moi plus que mille. Psaurne 83 (84)

1902

Le 3 avril, l’abbé Marcel‑François Richard, curé de Rogersville, N.‑B., invite les Cisterciens de l’abbaye Notre‑Dame de Bonnecombe, au diocèse de Rodez et Vabres, département de l’Aveyron, en France, à établir à Rogersville un asile, ou refuge, de leur communauté menacée d’expulsion.

Le ler septembre, l’abbé Richard cède une propriété personnelle, avec scierie et autres dépendances aux religieux de Bonnecombe.

Le 12 octobre, départ de Bonnecombe des six fondateurs: dom Antoine Piana (1859‑1938), supérieur; père Jean Laguet (1868-1916) ; frère Marcellin Maillebuau (1867‑1944) ; frère Paul Ratier (1872‑1927) ; frère Raphaël Boudet (né en 1871) ; frère Hippolyte Bru (1884‑1954).

Le 31 octobre, arrivée des fondateurs à Rogersville.

Le ler novembre, prise de possession des lieux, ler office et lère messe dans le monastère temporaire; une bicoque ouverte à tous les vents. Une stelle marque l’emplacement de cette maison.

Le 21 novembre, avis officiel de fondation du monastère Notre-Dame du Calvaire par dom Émile Lorne, abbé de Notre‑Dame de Bonnecombe.

site de la première maison
Site de la première maison

1903

juin, arrivée à Rogersville de dom Émile Lorne avec quatre frères de Bonnecombe: frère Augustin Magne (1852‑1918); frère Humbert Maistre (1873‑1938) ; frère Célestin Chastan (1874­1935) ; frère André Romieu (l 860‑1944).

Construction en quelques semaines d’un monastère en bois avec sa chapelle d’après les plans sommaires de dom Émile.

Le 9 mai, incorporation civile par une loi de l’Assemblée législative du Nouveau‑Brunswick.

Le ler novembre, installation des moines dans le nouveau monastère, qui peut abriter cinquante religieux, et messe solennelle de la Toussaint.

1904

  • Le 30 mai arrivée à Rogersville des Cisterciennes de Notre‑Dame de la Consolation de Vaise (Lyon). Logées à la salle paroissiale, les religieuses prennent possession de la maison Cameron le 9 juin.
  • Le 12 juillet, érection canonique du monastère en prieuré cistercien par le pape Léon XIII.
  • Deuxième visite de dom Émile qui amène quatre frères de Bonnecombe : père Stanislas Viguier (l 838‑1917) ; père Timothée Jaillet (1857‑1930) ; frère Bendit Couronne (1838‑1905) ; frère Étienne Roques (né en 1885).

1905

  • Troisième visite de dom Émile. Proclamation solennelle du décret d’érection du prieuré sous la présidence de Mgr. Marcel-François Richard, nouvellement élevé à la dignité de prélat domestique.
  • Le 25 juillet, décès du frère Benoît Couronne; 1er décès au Calvaire.

1907

Le 4 octobre, monseigneur Richard visite Bonnecombe où il est accueilli magnifiquement en qualité de fondateur et de bienfaiteur.

1908

Premier novice Acadien, Pierre Comeau, en religion le frère Joseph (1865‑1943).

1912

Le 15 août, premier concert de la fanfare de Rogersville, sous la direction de dom Antoine, pour. l’inauguration du Monument Notre‑Dame de l’Assomption, érigé par les soins de monseigneur Richard.

1915

Le 18 juin, décès de monseigneur Richard. Il est inhumé dans la crypte du Monument qui est resté un lieu de pèlerinage.

1918

Le 25 mai, décès à Bonnecombe de dom Émile Lorne.

1919

Menace de fermeture du Calvaire. Dom Antoine Piana se rend en France pour sauver le monastère et réussit sa mission.

1921

Le 18 septembre, le Chapitre Général de l’Ordre décrète la tenue d’une enquête sur la viabilité du Calvaire.

1922

  • Le 15 septembre, le Chapitre Général entérine les recommandations du rapport de l’enquête et reporte à deux ans une décision finale quant à l’avenir du monastère.
  • Le ler novembre, dom Antoine Piana est remplacé (comme prieur nommé) par dom Hippolyte Bru.
  • Le 16 novembre, un incendie rase le moulin, la scierie, la carderie et la chaussée.

1923

Le 14 septembre, le Chapitre Général ordonne une visite extraordinaire du Calvaire pour déterminer son avenir.

1924

Septembre, le Chapitre Général maintient le Calvaire comme lieu de refuge de Bonnecombe et autorise la construction d’un monastère permanent.

1925

Le 25 avril, incendie de la scierie.

1926

Dans la nuit du 25 au 26 juillet, incendie criminel des granges, de la forge, de la boulangerie, de la menuiserie et du rucher. Un novice forcéné est responsable de la conflagration.

1927

  • Le 25 juillet, bénédiction de la pierre angulaire du nouveau monastère à l’occasion du 25e anniversaire de fondation.
  • Le 6 octobre, ordination sacerdotale à Bonnecombe du père Louis Daigle, premier Cistercien Acadien qui accède à la prêtrise.

1930

Le 13 juin, les religieux profès font voeu de stabilité au Calvaire.

Le 14 juin, dom Hippolyte Bru est élu premier prieur titulaire du Calvaire.

Un bureau de poste est établi pour desservir le monastère et la collectivité avoisinante. Il porte le nom de « North Rogersville ». Il fonctionnera jusqu’au 31 décembre 1969.

liste des fondateurs
liste des fondateurs

1931

  • Le ler mars, bénédiction provisoire du nouveau monastère.
  • Le 13 novembre, la communauté emménage dans le nouveau monastère. Inauguration de l’église conventuelle par Mgr Patrice-Alexandre Chiasson, évêque de Chatham, le 15 novembre.

1934

  • Le 25 juillet, 25e anniversaire d’ordination sacerdotale de dom Hippolyte, et 50e anniversaire de profession religieuse de dom Antoine.
  • Les travaux de réfection du barrage sont terminés.

1936

Le 9 mai, l’ancien monastère, construit en 1903, est la proie des flammes.

1937

  • Le 21 mai, démission de dom Hippolyte remplacé par le père Alyre Richard, nommé supérieur intérimaire.
  • Le 15 août, maison des oblats achevée.

1938

Le 19 juillet, troisième incendie de la scierie qui, reconstruite, restera en usage jusque durant les années 1950.

Le 11 octobre, arrivée de dom Chérubin Lenssen, nommé prieur titulaire du Calvaire.

Construction d’une porcherie. L’élevage des porcs sera supprimé en 1968.

Le 10 novembre, décès de dom Antoine Piana, supérieur fondateur du Calvaire.

1939

  • Le 18 juin, le monastère passe du diocèse de Bathurst (autrefois Chatham) à l’archidiocèse de Moncton.
  • À cause de la guerre, l’abbé de Bonnecombe délègue tous ses pouvoirs canoniques à l’abbé d’Oka.

1946

Le 11 septembre, dom Chérubin est élu prieur titulaire du Calvaire et installé par dom Pacôme Gaboury, abbé d’Oka.

1947

Début de la fabrique de blocs de ciment, une industrie qui se poursuivra jusqu’en 1972.

1948

Le 13 janvier, la communauté décide de se lancer dans la fabrication d’un élixir de santé et d’un baume qui seront commercialisés sous l’étiquette « Monacad ».

Le 29 mai, la corniche du toit du monastère est remplacée et une croix est hissée au fronton en lieu et place du clocheton d’origine.

Le 22 juillet, incendie de la fabrique de blocs de ciment, de la buanderie, de la menuiserie et du poulailler.

1949

  • Début de la carrière de pierre à construction, une industrie qui durera jusqu’en 1953.
  • Fermeture du juvénat.

1951

  • Dom François‑Xavier Huet, abbé de N.‑D. de Mistassini, devient père immédiat du Calvaire pour une période de deux ans, délégué par dom Jean Bousquet avec l’approbation du Chapitre Général. • Le 15 juillet, la foudre allume un incendie dans la menuiserie.

1952

Le ler octobre, fêtes pour célébrer le 50e anniversaire de fondation et publication par l’abbé Alphée‑J. Babineau, curé de Rogersville, de Cinquante de vie cistercienne en Acadie 1902‑1952.

1953

  • Le 11 octobre, démission de dom Chérubin, qui retourne à l’abbaye Notre‑Dame de Koningshceven, à Tilburg, en Hollande, son monastère d’origine. Le père Alphonse Arsenault est nommé supérieur intérimaire.
  • Le 15 décembre, dom Alphonse Arsenault est élu prieur titulaire.

1954

  • Le Il mars, décès à Bonnecombe du second supérieur et premier prieur titulaire, le père Hippolyte Bru, dernier fondateur survivant.
  • Avril, le monastère, endetté de plus de 200 000 $, est menacé de saisie judiciaire par le société financière Central Trust de Moncton. Dom Alphonse instaure un régime d’économies draconiennes.
  • Le 31 mai, une imprudence cause l’incendie de la cordonnerie.

1956

Construction de la serre.

1957

  • Le 6 octobre, bénédiction par le curé de Rogersville du monument Notre‑Dame du Calvaire, installé devant la porte principale du monastère, et dédié à la mémoire de tous les bienfaiteurs.
  • Dom Alphonse rédige et publie un opuscule: Les Trappistes en Acadie.

1960

Mars‑avril, premier numéro du bimestriel Le Son de nos Cloches.

Le 17 septembre, le Chapitre Général, réuni à Cîteaux, érige le prieuré en abbaye.

Début de la culture des choux de Bruxelles. Toute la région s’adonne à cette culture dont le produit est vendu d’avance à l’entreprise agroalimentaire McCain, de Florenceville, N.‑B.

Le 25 novembre, élection de dom Alphonse Arsenault comme premier abbé. Bénédiction abbatiale en l’église paroissiale de Rogersville le 8 décembre par Mgr Norbert Robichaud, archevêque de Moncton.

Mars et avril, rénovations majeures à la chapelle.

1962

Le 20 août, célébration intime du 60e anniversaire de fondation.

1963

  • Une décision du Chapitre Général transfère la paternité de l’abbaye Notre‑Dame de l’Assomption de Notre‑Dame du Lac (Oka) à Notre‑Dame du Calvaire.
  • Début de l’élevage commercial des poules et construction du premier poulailler.
  • Le 7 mai, les frères convers abandonnent le froc brun pour l’habit blanc des moines choristes. Dix ans auparavant la barbe avait été supprimée.

1964

Le 18 juin, dom Pacôme Gaboury, abbé de Notre‑Dame du Lac à Oka et bienfaiteur insigne de Notre‑Dame du Calvaire et de Notre‑Dame de l’Assomption, retourne au Père après plus de 50 ans d’abbatiat.

1965

Les Cisterciens quittent définitivement Bonnecombe. ‑ Le Calvaire cesse la fabrication des produits Monacad et vend l’entreprise à un particulier.

1966

* Le ler février, la paternité du Calvaire est confiée à Notre‑Dame de Mistassini. Dom Damase Ladouceur, abbé de Mistassini, devient père immédiat.

* Le 28 juillet, début de la construction d’une hôtellerie rattachée au monastère; un don de l’abbaye d’Oka. Les plans ont été confiés à l’architecte René N. LeBlanc, de Moncton, et les travaux à Abbey Landry, de Memramcook.

1967

Le 5 mars, bénédiction et inauguration de l’hôtellerie par Dom Fidèle Sauvageau, abbé d’Oka.

1968

Le 8 septembre, bénédiction de la grotte de Lourdes par Mgr Norbert Robichaud. Elle s’élève précisément à l’endroit de l’ancien pont‑chaussée.

1969

  • Le 18 avril, nouvelle incorporation civile par une loi de l’Assemblée législative du Nouveau‑Brunswick.
  • Dans la nuit du 1 au 2 mai, l’ancienne porcherie, transformée en l’un des trois poulaillers, est incendiée. Dix mille poussins d’un jour périssent.

1970

Les dortoirs sont convertis en chambres individuelles.

1971

  • Le 14 février, décès à Tilburg de dom Chérubin Lenssen.
  • Après un essai de vie érémitique durant six mois, dom Alphonse reprend les rênes du monastère à la demande de la communauté.

1972

En septembre, le monastère met fin à la fabrique de blocs de ciment, les carrières de gravier étant épuisées.

1977

Le 21 août, célébration du 75e anniversaire de fondation. 2 000 personnes participent aux fêtes.

1990

Le 3 juin, fondation par M. Léandre Goguen de LAssociation des Ami‑e‑s des Trappistes Inc.

1991

  • Le Il avril, démission de dom Alphonse Arsenault.
  • Le 22 octobre, élection de dom Adrien Bordage comme abbé. Bénédiction abbatiale en l’église de Rogersville par Mgr. Donat Chiasson, archevêque de Moncton, le 8 décembre.

1992

Réaménagement du reféctoire de la communauté.

1993

Le 20 février, démission de dom Adrien pour raison de santé.

1994

Le 30 octobre, décès de dom Alphonse Arsenault.

1995

Le 24 avril, élection de dom Maurice Guimond comme abbé. Bénédiction abbatiale en la chapelle du monastère le 8 mai par Mgr. Donat Chiasson.

1999

Réaménagement de la chapelle,

2000

Le 14 février, décès du père Camille‑Antonio Doucet, biographe de Mgr M.‑E Richard et historiographe de Petit‑Rocher (N.‑B.), et de l’abbaye d’Oka.

2001

Aménagement d’un scriptorium et réaménagement de la sacristie et du chapitre.

Dom Maurice Guimond démissionne le 21 november pour des raisons de santé. Le 16 décembre Dom Bède Stockill est élu quatrième abbé. Le nouvel abbé était prieur de Mont Saint Bernard en Angleterre. Il est arrivé le 19 décembre pour être installé au vêpres du 20 décembre par Dom Jacques Pineault, Abbé de Mistassini et Père Immédiat.

2003

Le 25 mars Bénédiction abbatiale de Dom Bede Stockill par Mgr. André Richard, archevêque de Moncton, dans l’église de Notre Dame de Fatima à Collette. La communauté en ce moment-là comptait neuf membres stabiliés en résidence.

Dom Bède est le 8me Supérieur et le 4me Abbé.

2004

Publication du premier site web de Notre Dame du Calvaire.  Adaptation de la chapelle au nombre réduit de membres de la communauté avec des stalles mobiles.  Des réparations importantes ont été effectuées au poulailler principal.

2005

Père Graham Touchie fut ordonné prêtre.

New Heifer Barn
Nouvelle Grange de Génisses

2006

Les silos furent démolis et les bunkers d’ensilage construits.

2008

Une nouvelle grange fut construite pour les génisses.

2010

La moitié des fenêtres du monastére a été remplacée.

2012

Le terrain du monastère à Shédiac a été vendu.  Père Roger Neck est rentré en communauté.

2013

Le troupeau de vaches fut élargi.

2014

Un système de chauffage géo-thermique a été installé au monastère, y compris une série plus puissante de génératrices de recours pour la ferme, les poulaillers et le monastère.

2015

Dom Adrien est décédé le 20 mai et Dom Maurice est décédé le 29 novembre.

2018

La ferme arrête la production du lait.  Dom Innocent Ugyeh est nommé supérieur ad nutum.  Dom Innocent est le neuvième supérieur du monastère.

Our Lady of Calvary Abbey
11505 Route 126, Rogersville NB, E4Y 2N9
Tel : 506 775 2331
E-mail : calvary1902@gmail.com

Part of Mighty Miramichi

Website Design and Support by