La Grotte de Lourdes

Les statues de la grotte ont été vandalisées durant la fin de semaine de Pentecôte 2011.  Elles ont été remplacées au mois d’août 2013.  Un ami a mis un petit video de la bénédiction sur youtube..

A l’hôpital de Miramichi, une infirmière confiait au Père Abbé qu’elle aimait beaucoup venir au monastère. Alors qu’il se faisait déjà en lui-même la remarque que nous ne la voyions jamais ici, elle continua, expliquant qu’elle venait prier à la grotte où tout était tellement paisible.

Notre grotte rappelle bien la grotte de Lourdes, dans le sud-ouest de la France, où la Vierge Marie apparaissait à Bernadette, en 1858, et qui est devenue par la suite un des plus grands pèlerinages de l’Église catholique.

Comment donc notre grotte peut-elle prétendre bien représenter celle de Lourdes ? Eh bien, comme à Lourdes, elle est creusée dans la face d’un rocher et elle est située au bord d’une  rivière qui coule dans la même direction que le Gave.  Elle est aussi un excellent endroit pour y prier la Mère de Dieu, implorer son intercession pour vos besoins, et surtout pour lui demander de vous conduire à son Fils, Jésus.

C’est en 1968 qu’était érigée la Grotte de Lourdes de l’Abbaye du Calvaire.

Cette présence d’un lieu de pèlerinage marial sur la propriété du monastère veut témoigner de la dévotion spéciale à Marie qui a marqué l’Ordre Cistercien depuis ses débuts, au 12e siècle. Si, venant visiter la Grotte, vous prenez le temps d’assister à une des prières liturgiques des moines, dans la chapelle du monastère, vous entendrez une antienne à la Vierge à la fin de chaque office. Certains de ces textes, chantés en latin et en chant grégorien, étaient déjà en usage dans la liturgie de Noël, au 5e siècle, dans la basilique Sainte Marie Majeure, à Rome.

O l’admirable échange, le Créateur du genre humain est venu en ce monde. Il est né de la Vierge, sans le vouloir de l’homme. En elle Il a pris notre chair, pour nous donner Sa divinité.

Sous ta garde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne refuse pas la prière de tes enfants en détresse, mais délivre-nous de tout danger, ô toujours vierge, glorieuse et bénie.

En ce buisson ardent et jamais consumé qui surprit Moïse, nous voyons ton admirable virginité, toujours intacte. Mère de Dieu, intercède pour nous.

De la racine de Jessé, une tige s’élance. L’Étoile s’est levée en Israël. La Vierge a mis au monde le Sauveur. A toi nos louanges, ô notre Dieu.

Notre Sauveur, Marie l’a enfanté. Et Jean à sa vue s’écria : « Voici l’Agneau de Dieu, voici celui qui enlève le péché du monde ».

A la fin de Complies, dans tous les monastères cisterciens du monde, on chante la grande antienne Salve Regina, et ce, depuis le tout début, en 1098. A l’Abbaye du Calvaire, elle est chantée tantôt en latin, tantôt en français. Notre journée de prière s’achève donc sur ces mots :
« O clémente, ô bonne et douce Vierge Marie ! »
O clemens, O pia, O dulcis Virgo Maria.

Our Lady of Calvary Abbey
11505 Route 126, Rogersville NB, E4Y 2N9
Tel : 506 775 2331
E-mail : calvary1902@gmail.com

Part of Mighty Miramichi

Website Design and Support by